• Pause

    Je connais deux ou trois visiteuses du potager qui ne vont pas goûter les recommandations du guide Delachaux des Escargots et limaces d'Europe. Cet excellent ouvrage d'identification des mollusques précise que pour différencier Arion rufus d'Arion ater*, le recours à la dissection est indispensable. C'est sans doute définitif.

     

     

    Retrouvé dans un carnet de croquis : Sur le chemin de l'enterrement de la feuille morte, deux escargots font une pause crapuleuse.

     

     

    * Vous avez reconnu la belle limace rouge-orangé.


    4 commentaires
  •  

    Moutons

    Avez-vous jamais tenté de dessiner un mouton ?

    Ça ne garde pas la pose. Sauf quand ça chôme, mais autant faire le portrait d'une couverture.
    Une goulée d'herbe, un pas. Une goulée d'herbe, un pas.
    Il pait, il marche. 
    Le mouton est en marche.

    Ne sortez pas la phrase du contexte, vous risqueriez de déplaire.

    Et ne manquez pas Les Moutons, le clip de Richard Gotainer.

     

     

     

     

    Dimanche, quatre poètes se sont fondus dans la verdure du Jardin Mosaïque à Asnières-sur-Vègre.
    Henri Chevignard en relate les interventions sous forme de feuilleton sur son blog Sur du vent.


    7 commentaires
  • Chute

     

    À l'origine, il y a l'homme une chute de papier.
    Utilisé pour des essais de couture, ce rebut a gardé les cicatrices de l'aiguille. Il appelait le dessin d'une chute de rein comme une évidence.

     

    Chute, 2017, dessin aux crayons sur papier Fabriano,
    35 x 25 cm. Collection privée.


    10 commentaires
  • Tatanes

    Comme ça, sans lunettes, on dirait un pic, un pif, un turlututu de chapeau pointu...

    C'est une chaussure ! Et quelle chaussure ! Mais...

    Est-ce bien raisonnable de porter des chaussures pointues ? demande Le Monde :

    « La chaussure à bout pointu a, hors de toute considération sociologique, un effet déstabilisateur sur la silhouette. Portée avec un pantalon ample, elle apparaîtra bien trop fine à son extrémité et fera ainsi enfler la jambe. Mise avec un pantalon serré à la cheville, sa longueur donnera en revanche l'impression que celui qui l'arbore chausse particulièrement grand. Ce qui, tant qu'aucune étude sérieuse ne sera venue accréditer les rumeurs d'une corrélation entre la longueur des pieds et celle de l'organe mâle, ne pourra être considéré comme un atout stylistique.»*

     

    * Marc Beaugé, M le magazine du Monde, 04.05.2012
    Dessin tiré de l'oubli et du carnet de croquis.


    7 commentaires
  • Pain
    Ça ne mange pas de pain. Enfin si. Un peu.

    On ne devroit jamais faire de trop grands pains, ils se forment & se cuisent mal : on s'aperçoit que le pain est cuit, quand en frappant dessus du bout du doigt, il raisonne avec force, & lorsqu'à la baisure, la mie pressée, revient comme un ressort.

    Ce n'est pas moi qui le dis, c'est M. Parmentier* qui n'a pas fait que dans la pomme de terre.

     



    Deux quignons de pain sec, 2006, plume et encre de Chine

    * Avis aux bonnes ménagères des villes et des campagnes, sur la meilleure manière de faire leur pain, 1777. Source gallica.bnf.fr


    11 commentaires
  • Vertige

    Ce dessin prend ses racines dans un poème d'oncle Pa.

     

    Vertige

    T’as pas la guitare,
    T’as pas la note,
    T’as même pas la gamme
    Et la feuille pour écrire tes notes
    T’as des mots
    T’as pas les virgules
    Tu te mets en orchestre
    Et personne ne joue..
    Les années passent
    et ton chant s’essouffle..
    T’avances plus,
    un pas devant… l’autre
    Et t’hésites,
    tu ne marches plus…
    quand il faudrait aller plus loin…
    T’as peur du vide ?

    oncle Pa

     

    fusain et craies sur Kraft, h. 80 cm

     


    7 commentaires
  • Serrer

    Autre objet sorti de l'oubli. Daté du 15 février 2007, il illustrait le mot serrer.*

    J'avais choisi serrer la ceinture.
    C'est toujours d'actualité si on se réfère à certains programmes électoraux.
    J'aurais pu choisir serrer la vis.
    C'est toujours d'actualité si on se réfère etc.
    Choisir serrer les dents.
    C'est toujours d'actualité etc.
    Ou encore serrer les fesses.
    C'est toujours etc
    et ça nous fait pas rigoler.

     

    *Les typographes remarqueront le choix paradoxal de l'approche étirée (espace entre les lettres).


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique