• Yves BarréChacun des 150 exemplaires de Petites bricoles sans protocole, présenté dans le billet précédent, est enrichi du tirage original d'une linogravure.

    Les images sont inspirées du grand combat que se livrent les globules contre la maladie. Vous n'attendiez pas que je vous les peigne en rouge !

    Il y a 6 images différentes, chacune d'entre elles est imprimée à 25 exemplaires numérotés et signés. C'est un de ces tirages qui est encarté dans le recueil.

     

    Petites bricoles II et V, 2019, linogravures, tirages sur papier Fabriano, 20 x 10 cm

     


    6 commentaires
  • Alain Boudet présente son prochain recueil de poésie.

    Petites bricoles sans protocole


    16 commentaires
  • Yves BarréLa vanité de notre écriture
    Nous fait découvrir
    Le mot où habite l'oubli.

    Vanité. Au point de rencontre de ce poème de Jose Millas-Martin qu'une petite note de Topa me fait ressortir et du premier crayonné d'une illustration pour une édition à venir. Vanité croisée avec celle de Philippe de Champaigne** conservée au musée de Tessé au Mans.

     

    * Jose Millas-Martin, Du jour au lendemain, in Trayecto/Trajet, édition Sepia, 1994.
    ** source et documentation : site de l'académie de Nantes.


    7 commentaires
  • Yves Barré
    Étude pour Corbeaux d'autoroutes et de garennes de Jean Foucault, aux éditions Donner à voir, 2011, 25 x 40 cm

    Pour le recueil de Jean Foucault, j'avais choisi de traiter l'illustration en papier déchiré et découpé. Les déchirures du papier suggéraient le côté ébouriffé des corvidés. La réduction des images au format de l'édition a fait disparaître cet aspect mal coiffé. J'ai tout refait à l'acrylique et à la pointe d'un couteau de cuisine.*

     

    * La commentatrice avisée ou le commentateur tout aussi futé ne manquera pas de relever qu'un emploi de la plume aurait été plus pertinent.


    10 commentaires
  • La Croix 11.11.13

    Entrefilet paru dans le journal La Croix du 11 novembre 1913.

    « Antimilitaristes.
     Un taxi-auto passait, boulevard de la Villette. À l'arrière du véhicule était une grande pancarte avec cette inscription : "les Martyrs de 1910". Debout, dans le taxi, quatre jeunes gens braillaient à tue-tête : "À bas l'armée !"
    Des agents ont arrêté le taxi. Deux des manifestants ont pris la fuite. Les deux autres ont été conduits au commissariat de police. Ce sont : Georges Deschaux et Louis Prunet, 23 ans, habitant Aubervilliers. Tous deux avaient été libérés le matin même. Ils vont être poursuivis.»

    Que sont devenus ces mauvais patriotes un an plus tard ?

    Le site Mémoires des hommes nous apprend qu'un Louis Prunet, matelot de 3e classe sans spécialité, est mort pour la France, des suites de blessure par un obus ennemi dans la casemate babord arrière du Suffren, le 18 mars 1915. Né à Bagnolet, en 1896, n'avait alors que 19 ans.

     

     

    Illustration : journal La Croix, 11 novembre 1913


    8 commentaires
  • Yves Barré

    Quand on boit son café debout,
    on tremble après sa mort.

    Les superstitions, vous les prenez avec ou sans sucre ?

     

     

    Personnage en quête de chaise
    2016, linogravure, 20 x 15 cm

     


    10 commentaires
  • Yves Barré

    Est-ce parce qu'il a une allure d'homme primitif – et ce, en dépit de la casquette qui le coiffe – que ce personnage en quête de chaise – comme si s'asseoir pouvait occuper la pensée au retour d'une chasse au mammouth ! – a croisé sur sa piste le poème de Milène Tournier, extrait de Poèmes d'époque, Polder de la dernière livraison ?* Je cite** :

    « Pour que la vie apparaisse,
       Il faut du calme,
       Au moins une chaise. »

     

    * – Étais-tu obligé de tourner une phrase avec tant d'incises ?
       – Non, sans doute, mais j'ai le privilège d'être chez moi.

    ** avec l'autorisation de l'auteure.
    Milène Tournier, Poèmes d'époque, préface de François Bon, photo de couverture : Rémi Tournier, Décharge & Gros Textes éditeurs, collection Polder 184, 2019
    Un bonheur de lecture.
    Voir le site de la revue Décharge.

     

     

    Personnage en quête de chaise
    2016, linogravure, 20 x 15 cm
    Dans la même série : Manière de.

     

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires