• Premier jour de vacances

    Yves Barré

    Étude pour gravure, 2020

     


    Il ne suffit pas de mettre du noir en de certains endroits pour faire de l'effet, il faut encore que ces noirs aient une raison d'être, écrit Félix Jahier* qui affirme n'être pas de ceux qui vont criant partout que l'art se meurt.
    Un moment, j'ai cru que la critique m'était adressée, mais c'est Manet qui était visé. Ouf !

     

    * Étude sur les beaux-arts, salon de 1865 

    « Quoi courir ?Listes »

  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Juillet à 06:17
    individu1671137

    Manet ? Je connais plusieurs Manu mais aucun Manet.

      • Samedi 4 Juillet à 09:09

        De mon côté, j'ai connu un Castex qui jouait en doublette avec Surer.

    2
    Flora
    Samedi 4 Juillet à 08:56

    "...il faut encore que ces noirs aient une raison d'être", écrit Félix Jahier

    Depuis, on sait que black lives matter, enfin on l'espère ...

      • Samedi 4 Juillet à 09:19

        Des goûts et des couleurs de Félix Jahier, on pouvait déjà discuter, mais ta relecture apporte un éclairage bien sombre.

    3
    yannick
    Samedi 4 Juillet à 09:07

    Sisley disait que les couleurs des murs et des arbres dépendaient de la couleur du ciel ... n'importe quoi ! 

      • Samedi 4 Juillet à 09:21

        Ces peintres feraient mieux de la fermer avant d'ouvrir leurs tubes de couleur !

         

    4
    Samedi 4 Juillet à 10:25

    de l'étude à la gravure il y a un pas qui peut changer la couleur 

    signé : depuis Gutenberg 

      • Dimanche 5 Juillet à 07:47

        D'ailleurs, on ne dit plus encre noire mais encre de couleur.

    5
    Rodger
    Samedi 4 Juillet à 22:33

    Ce Félix ne crie pas partout que LARSEMEUR!

    Inouï.

      • Dimanche 5 Juillet à 07:51

        Crier partout et rester inouï, c'est à n'y rien entendre.

    6
    Dimanche 5 Juillet à 07:42

    De quoi organiser un débat pour le plaisir du débat : pour ou contre le cahier de devoirs de vacances ?...

      • Dimanche 5 Juillet à 07:58

        Souvenir d'enfance. Pour avoir rendu, à la rentrée, mon cahier de vacances terminé, j'ai reçu en récompense de l'éditeur, mon premier livre. On y contait l'histoire d'un vieux pêcheur et d'un poisson qu'il avait remis à l'eau.

    7
    Dimanche 5 Juillet à 08:01

    Enveloppés dans leurs couvertures ils attendent...

      • Dimanche 5 Juillet à 22:56

        La patience peut être amère, mais les fruits en sont doux, disait en substance Jean-Jacques Rousseau.

    8
    Dimanche 5 Juillet à 18:12

    un faible pour le double dernier

      • Dimanche 5 Juillet à 22:56

        Pareil.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :