• Réseau social

     

    Yves Barré

     

    C'est le tout dernier objet blistérieux.
    Je l'ai nommé Réseau social – les amateurs de jeux de mots approximatifs apprécieront.

    À bien y regarder, une question reste en suspens : le terme androgyne peut-il s'appliquer à un bélier pourvu d'aussi imposantes cornes en spirale ?

     

    « Menu du jourDéclencheur »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Février à 04:48

    Il a quelque chose de grec, ton bélier !...

    Attendrissant de surcroît...

      • Vendredi 2 Février à 08:22

        Il a aussi toute ma sympathie.

    2
    Jeudi 1er Février à 07:31

    Sortant du chapiteau,  le fameux bélier  aux cornes bi-ioniques 

      • Vendredi 2 Février à 08:29

        Sortir d'un chapiteau pour entrer dans un blister, cruel destin !

    3
    yannick
    Jeudi 1er Février à 07:54

    Il y a sous la toison d'or moultes histoires blistérieuses ...

      • Vendredi 2 Février à 08:29

        Tu saurais les conter.

    4
    Jeudi 1er Février à 11:24

    pauvre petit bélier malade ! le zéro social est difficile à assumer, il attend un portable ?

    signé : que fait la S P A

      • Vendredi 2 Février à 08:36

        Pris entre le réseau et le zéro, là encore : cruel destin.

    5
    Vendredi 2 Février à 00:57
    celestine

    Dommage que ce soit le dernier !

    ¸¸.•*¨*• ☆

      • Vendredi 2 Février à 08:39

        Après le dernier, il y a un prochain. Sur la table de travail. Table de travail ! Drôle de mot pour ce que j'y fais ! Le prochain donc : Une moustache pour deux – c'est le titre.

    6
    Vendredi 2 Février à 15:31

    des cornes comme ça, ça fout les jetons !

      • Vendredi 2 Février à 22:48

        Même pas peur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :