• Rue de la Vicomté 3

    Retour des moutons. Pour leur tenir compagnie, un quasi poème avec bergère et troupeau.

     

    Poème pour philuméniste

    Jusque-là j’avais trouvé stupide
    de collectionner les boîtes d’allumettes
    mais quand je vis qu’il y allait de la liberté
    et de la vie, peut être, j’y pris goût.
    Anatole FRANCE



    Soir d’été à Domrémy.
    La petite Jeanne s’égosille :

    – Papa ! Maman !
    J’entends des voies !

    – Ça va ! On n’est pas sourds.
    Rentre tes moutons
    et soigne ton orthographe.

     

     

     

     

    Les moutons de la rue du Tertre,
    2017, acrylique sur carton, 100 x 50 cm

     

    « BêêêSortir de l'oubli 4 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Juin à 05:25

    Des réactions matinales :

    - Brebis qui bêle perd sa goulée. (F'Murr)

    - Un livre à conseiller : Mon orthographe, elle est malade,  volume 1 : Premiers soins. (Edouard Bled)

    - Je craque pour le philuméniste. (La petite fille d'Andersen)

     

      • Dimanche 11 Juin à 07:54

        On peut aujourd'hui se gausser de la méthode, mais je dois à Édouard et Odette Bled mes compétences orthographiques.

    2
    Flora
    Samedi 10 Juin à 06:02

    J'entends des oies : -Voilà un article bien briquet.

      • Dimanche 11 Juin à 07:55

        – Qu'ois-tu, dis-tu ?

    3
    yannick
    Samedi 10 Juin à 07:37

    Ta terre est ovale ... œuf,  ballon de rugby ou oreillette à ouïr ?

      • Dimanche 11 Juin à 07:58

        Je me suis arrangé avec la réalité. Le pré est en contrebas de la rue ; du point de vue choisi, je ne devais même pas représenter le ciel !

    4
    Samedi 10 Juin à 08:39

    toujours beaucoup de douceur d'une presque tendresse, d'un tranquille dans ce que tu fais. ça fait du bien

      • Dimanche 11 Juin à 08:00

        La douceur du village ! comme aurait dit François Reichenbach.

    5
    Samedi 10 Juin à 09:20

    Je les ai vu noirs, moi, les moutons de la rue du tertre....

      • Dimanche 11 Juin à 08:03

        Certes... Mais, sans aucun esprit de contradiction, ça ne m'arrangeait pas de les représenter en noir !

    6
    Samedi 10 Juin à 11:10

    en vieux françois ça va donner vouâ Houa houa âh, les moutons ont du être effrayés...j'en reste bouche ...

    signé : old time

      • Dimanche 11 Juin à 08:07

        Au moment où je saisis ma réponse, j'entends bêler dans le petit poste : c'est le début de la transhumance dans le Ventoux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :