• De bois*

    Yves Barré

     

    Comment pourrais-je ne pas partager cette note* de Jean-Pierre Georges :

    – Qu'emporterais-tu sur l'île déserte ?
    – Un arbre.

     

    * C'est ainsi que l'auteur nomme les moments de pure poésie qu'il donne dans  Pauvre h., éditions Tarabuste, 2021.
    Sur le site de la revue Décharge
    (I.D. 930, Claude Vercey: une belle invitation à lire Pauvre h.

    Ci-contre : Étude pour un arbre, février 20

     

    « PavoiséCircadien »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Juin à 06:44

    - C'est une bonne réponse : élever un arbre peut prendre toute une vie...

      • Jeudi 24 Juin à 22:49

        ... et même plus !

    2
    Jeudi 24 Juin à 07:48
    Dédé

    Bonne idée en effet. Un arbre est souvent plus compréhensif que bien des êtres humains. ;-) Belle journée.

      • Jeudi 24 Juin à 22:49

        Même si parfois, il nous fait de l'ombre.

    3
    yannick
    Jeudi 24 Juin à 17:29

    Un régall de fraîcheur et de couleurs par ces temps lourds !

      • Jeudi 24 Juin à 22:50

        Pour la fraîcheur : papier glacé !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :