• Au bord du vent

    Yves Barré

    Au bord du vent, 2020, linogravure, tirée en 10 exemplaires sur papier Fabriano Unica 250 g, 25 x 25 cm

    « Page 13Orchestrons »

  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Septembre à 05:33

    Solide comme un pêcheur (breton) ou une armoire (normande)...

      • Lundi 14 Septembre à 22:26

        Que donnerait le croisement des deux ?

    2
    Lundi 14 Septembre à 08:09

    les vieux daurait dit Brel

      • Lundi 14 Septembre à 22:27

        Ceux qui ne rêvent plus ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 14 Septembre à 08:10

    je tape à l'aveugle sur la fenêtre ????

      • Lundi 14 Septembre à 22:28

        Quelle idée !

    4
    Lundi 14 Septembre à 10:48

    quand on est pas à la mode on sort en attendant le vintage ?

    signé : out 

      • Lundi 14 Septembre à 22:30

        Le vintage, ça ne va pas faire un peu beaucoup ?

    5
    yannick
    Lundi 14 Septembre à 22:25

    Parfois on reste coi et c'est pas grave. 

    .

      • Lundi 14 Septembre à 22:33

        Et rester coi évite de dire une sottise !

        + un aphorisme qui aurait convenu à ton commentaire précédent :

        « Nous avons dîné en tête à tête ; le reste du corps s'est tenu à distance.»*

        * Thierry Roquet, Sentences de solitude, Cactus inébranlable éditions, 2019

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :