• Comme un doute

    Yves Barré

    Peinture du 3 avril 2018
    acrylique sur toile, 100 x 81 cm

     

    On n'est jamais sûr de rien, cependant on sent vibrer des couleurs de peau..

    « Mains donnéesOn vous a à l'œil »

  • Commentaires

    1
    yannick
    Dimanche 8 Avril à 05:54

    ... et certaines caresses deviennent possible ...

      • Lundi 9 Avril à 13:21

        De la douceur avant toute chose.

    2
    Dimanche 8 Avril à 07:22

    Le doute peut être salvateur, s'il n'est pas systématique...

      • Lundi 9 Avril à 13:28

        Surtout s'il m'habite, disait Desproges.

    3
    Dimanche 8 Avril à 10:38

    le cordon bleu vient au secours ou en impatience relier le point bleu qui n'a pas d'horizon

    signé : courbes (comme tu voudras : léo Ferré)

      • Lundi 9 Avril à 13:29

        Bleu horizon : c'était une autre guerre.

    4
    Dimanche 8 Avril à 20:46

    presque

      • Lundi 9 Avril à 13:29

        En es-tu sûre ?

    5
    Lundi 9 Avril à 07:21

    Mais que fait la peau lisse !

      • Lundi 9 Avril à 13:35

        Rien. Que voulez-vous qu'elle fasse d'autre ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :