• On peut rêver

    Yves Barré

    Je dirais même plus* : un cerveau qui aurait de mauvaises pensées serait bien avisé de ne pas ouvrir la bouche.

    Merci à Pascal – de passage chez mes toilettes – d'avoir relevé cette perle dans Nous deux n° 2885, du 15 au 21 octobre 2002 (article Psycho, Le Pouvoir des rêves, Élodie Saban).
    Merci à l'illustrateur anonyme des planches pour les œuvres de Vicq-d'Azyr, Paris 1805.

    * Dupond, in Tintin au pays de l'or noir, Hergé, Casterman, 1971, p. 29

    Première publication du billet en 2007

    « Paris-Bourges 2006De paille ? Mon œil ! »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Juillet à 07:20

    L'appréciation : "à lire les yeux fermés" est paradoxalement un compliment...

      • Dimanche 29 Juillet à 18:51

        Faut voir, si ça le fait ! (Raymond)

    2
    Dimanche 29 Juillet à 10:58

    Tintin ça fait (2018 - 1971 = faire le compte) heureusement que c'est en noir et blanc

    signé : vivi section

      • Dimanche 29 Juillet à 18:49

        Ça fait 20 ans de plus. Je n'ai pas les éditions originales dans ma bédéthèque.

    3
    Dimanche 29 Juillet à 17:05
    celestine

    Anatomie d'une prise de tête...

    ¸¸.•*¨*•

      • Dimanche 29 Juillet à 18:53

        Un titre joliment trouvé. Les yeux fermés, peut-être ?

      • Dimanche 29 Juillet à 18:54
        celestine

        Merci Yves !

    4
    Lundi 30 Juillet à 07:53

    " tu n'as pas de cerveau sur ton visage " me dit ma petite fille. " Le mien, il est sous ma couette comme celui de maman sous son chignon. Toi et papa, comme vous n'avez pas de couette, vous n'avez pas de cerveau. "

      • Lundi 30 Juillet à 09:14

        Merveilleuse source de poésie.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :