• Cucurbitacées

    Jardin – 6.08.13

     

    Territoire des cucurbitacées. J'avais suivi les recommandations du Traité Rustica du potager quant aux distances de plantation. Mais voilà. Ça s'épanouit, s'étale, s'entremêle, s'étend, déborde, gagne sur les parcelles voisines, condamne les allées et passages. « Beau jardin », affirment ma fleuriste et mon horticulteur préférés. On voit bien que la cueillette du concombre et de la courgette ne les concerne pas !

     


    10 commentaires
  • Punaises

    Sur les groseilliers – juin 2013

     

    « Le père Clément est encore vert. Enfin, encore vert, c’est à voir. On n’en a jamais eu la preuve ! Le monde le répétait, encore vert par-ci, encore vert par-là, simplement parce que Clément regardait les clientes avec des yeux drôles, c’était gênant, à la fin, il vous déshabillait, il fixait les jambes, le décolleté, c’était à se demander s’il n’allait pas vous sauter dessus. Notez que c’est normal, après tout, il avait des désirs, cet homme, c’est pas avec sa porte de prison qu’il pouvait essayer de les satisfaire.
    Donc la fauvette a chanté.»

     

    Jacques Chessex, Où vont mourir les oiseaux, Grasset & Fasquelle, 1980


    6 commentaires
  • Tomates - 03.06.13 Planté tomates.


    Le hasard a voulu que voisinent une Beauté blanche, originaire des USA et une Prince noir, originaire de Sibérie. Un amateur averti les reconnaîtra au pied des 3e et 4e piquets.

     

    Ces deux variétés sont citées sur la liste des variétés potagères sans valeur intrinsèque*. Sommes-nous vraiment en présence d'un jardinier avisé ?

     

     

    * ... pour la production commerciale. Voir sur le site du GNIS.

     

    Un passionné de tomates présente, sur son site ventmarin, le catalogue le plus complet des variétés de la belle (plus de 13000 !) .


    10 commentaires
  • Jardin

    Jardin, le 6 mai 2013

     

    – Vos laitues en lune croissante, elles vont monter, me prévient le jardinier du château.

    – On ne voit pas de laitues : ta photo n'est pas très nette.

    – Ça ne fait rien, je vais décrire. Au premier, des petits pois. Semés tardivement, en poquets pour qu'ils s'encouragent mutuellement. Ramés avec délicatesse par une jardinière débutante et appliquée. Ils cachent à peine un espace vague où sont préservés des coucous rouges, un bouquet de plantain que je trouve joli, du pissenlit sans gêne – dire qu'on le vend en jardinerie. Derrière, un rang touffu de jonquilles qui s'en iront fleurir ailleurs l'automne prochain. Là où est le vélo. Dans le panier, de l'ail décoratif. Et sur gauche, les gojis*. J'en aurai, un jour, j'en aurai !**

    Ne cherchez pas les laitues. On est en lune croissante.

     

    * Ici, à leurs débuts.

    ** Réclame pour une compagnie d'assurance.


    12 commentaires
  • Mare Je me suis laissé dire que lutins et lutines avaient planté tipis au bord de la mare. Et qu'il suffirait d'un peu de printemps pour les voir pousser feuilles.

     

    J'espère qu'on ne m'a pas vanné.


    28 commentaires
  • Abricotier

    Abricotier à l'approche de l'hiver – La Suze (72)

     

    Les vents de la nuit vont finir de dépouiller l'abricotier. Au petit jour, il sera tout en bois, comme le sont les arbres en hiver selon Jules Renard.


    10 commentaires
  • Gogi

    Le gogi – 5.11.12

     

    Ça y est, il l'a fait le gogi son fruit rouge ! Son unique baie.

     

    Faut-il pour autant convoquer la presse locale dont la lecture des petites annonces vient encore de me réjouir.

    Vous savez que tous les chats, chiens et chevaux inscrits aux livres portent un nom dont l'initiale est fixée chaque année (en 2012 : H pour felis et canis, C pour equus). Auriez-vous imaginé que cette règle vaut également pour homo qui cherche âme sœur ?

    Or donc, voici Gabriel (beau regard noisette, épicurien, 43 ans), Gaëtan (charmant, 59 ans), Gérard (charmant, 62 ans), Gaspard (76 ans), Grégoire (épicurien, 79 ans), Gwladys (pétillante, 48 ans), Gaëlle (pétillante, 59 ans), Gisèle (féminine à souhait, 68 ans), Geneviève (74 ans), Guilia (délicieux brin de femme, 82 ans)...

    L'homme est épicurien ou charmant, la femme pétillante quand elle n'est pas fraîche comme une rose.*

     

    Je devrais penser à rédiger une petite annonce pour trouver compagne à mon Gogi.

     

     

    * Il va de soi que les informations contenues dans ce billet sont absolument authentiques et vérifiables dans l'édition du 2 novembre 2012 des Alpes mancelles libérées.

     

    Résumé des chapitres précédents (clic sur les vignettes):

     

    Ahoui octobre 2010

    Ahoui août 2011

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique