• Fleurs

     

    La plante qui a donné ces petites fleurs d'un blanc violacé, je l'ai cultivée pour une variété de tomate : la perestroïka.

    Les feuilles ressemblent à des feuilles de tomates, les fleurs pas vraiment. J'aurais apprécié de voir la trogne des fruits, mais le mildiou n'a pas fait la fine bouche, aussi ai-je été contraint d'arracher le plant malade afin qu'il ne contaminât pas ses voisines : Brown Flesh, Cherokee chocolate, Blue Fruit, 1884, Douce de Picardie...

    – Ta perestroïka, c'est la kartochnichon d'Eugène Krampon !*

     

    * Dans le Goulag, Eugène Krampon – personnage de Dimitri – a croisé pommes de terre et cornichons pour ces kartochnichons qu'il cultive sur son châlit. (Le Goulag n° 2, éditions du Square, 1980)


    18 commentaires
  • Courgettes Portrait d'un petit homme – très – vert.

     

    Renversant ! Non ?

     

    Et quel pif ! Quel tarin ! Il paraît que plus il est long.


    20 commentaires
  • Chrysanthème comestible

     

    Drap mortuaire (Oxythyrea funesta)* sur fleur de chrysanthème** ! Si certains signes ne trompent pas, où vont me mener ces nouvelles pompes ? Qu'on voit là, taches sombres, en bas sur la photo.

     

     

    * Je ne certifie pas l'identification de l'insecte. Disons que ça colle à mon propos.

    ** Chrysanthème comestible.


    12 commentaires
  • Pelouse

    On l'appelle pelouse : c'est une hyperbole !

     

    – Moi, si j'étais vous, voisin, je ne garderais pas ce jardinier, me dit mon voisin. Voilà un boulot ni fait ni à faire !

    – Détrompez-vous l'ami ; mon jardinier préserve les fleurs de trèfle blanc pour le butin des abeilles.*

     

    * À dire vrai, les abeilles semblent préférer les fleurs de tilleul. D'ailleurs, ce n'est plus un tilleul, c'est un essaim.


    18 commentaires
  • Petits pois

     


    Sous ces verts petits pois, une authentique citation :

    « La révolution faite, les petits pois pousseront s'ils peuvent.»

    Que le lecteur dubitatif se rassure... « On aura toujours des baïonnettes pour satisfaire les appétits trop importuns.»*

     

     

    * Louis Veuillot, Mélanges religieux, historiques, politiques et littéraires, tome 2, Paris 1857


    9 commentaires
  • Le témoin est arrivé trop tard sur les lieux du drame.

    De médiocre définition, les deux photos prises sur un téléphone portable ont cependant permis d'identifier la délinquante. Il s'agit de la Poule à la tante aînée – déjà fichée à la PIAF.

    Les services de secours aussitôt alertés n'ont pû redonner vie à la petite victime : un troglodyte dont c'était vraisemblablement le premier vol.

    Un temps soupçonnée, la chatte grise a été entièrement blanchie.

     

    Dure loi de la nature


    12 commentaires
  • Un jour prochain, je mettrai à jour un véritable trésor en retournant mon jardin.

    Rien d'étonnant à cela si l'on sait qu'au IIIe siècle, Janus Latus Drolus, haut fonctionnaire à Noviodunum (actuelle Jublains) venait se reposer dans la curtis dominica, là où est bâtie notre maison.

     

    Rien dans les fouilles

     

    Le coup de bêche du jour a fait remonter une pièce d'un demi-solidus et une fibule en or représentant une ammonite – l'aiguillon manque.

    Quant à la masse informe posée sur les tessons de poteries, il s'agit d'un dindon auquel on a coupé le cou. J'entends objecter : anachronisme ! Qu'on glousse ! Qu'on glougloute même ! Et qu'on me démontre que le dindon n'existait pas avant les colons espagnols.

     

     


     

    On demande à voir

    On demande à voir


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique