• J'ai joué au Trivial Pursuit.
    Case verte. Comment appelle-t-on l'hybride entre le bison et la vache ? Je ne savais même pas qu'ils se fréquentaient. On nous cache tout ! Même le Biloba qui fêta un jour le babiroussa, fait camembert. C'est dire !
    Croisement de cattle (bœuf) et buffalo (bison), c'est le catalo.
    « Je donnerais bien quatre sous pour voir les catalos, qui doivent être des animaux fort amusants, » pouvait-on déjà lire dans  la Semaine vétérinaire du 20 septembre 1903.

    Élan

    Genèse du catalo. Bison s'apprêtant à prendre son élan. Qu'on me permette de ne pas montrer l'instant d'après : 1°, la scène est franchement torride ; 2°, le bison va se fracasser le crâne contre le cadre de l'image trop basse.

     

    Illustrations sorties de l'Histoire naturelle des mammifères. Wermer, dessinateur, C. de Lasteyrie, lithographe.(gallica.bnf.fr)

     


    13 commentaires
  • Crèche

     

     

     

    Jusqu'à ce jour, votre appartement était trop étroit pour aménager une crèche ?
    Ce n'est.désormais plus un problème avec ce porte-jésus à accrocher sur une patère.
    Bien sûr, l'âne et le bœuf devront encore rester sur le parking.

     


    5 commentaires
  • Pour le bonheur des télévisions*, de spectaculaires chutes de coureurs ont agrémenté les premières étapes du Tour de France.

    ‒ Assez ! a dit Rustam Soubirov** qui affirme avoir mis au point une parade à cette avalanche fâcheuse. Il s'agit d'un stabilisateur inspiré des roulettes qui équipent les vélos des tout jeunes enfants. Le mécanisme se déclenche en cas de ralentissement brutal. En moins de temps qu'il en aurait fallu pour se retrouver cuissard sur le bitume, le vélo dispose d'un véritable polygone de sustentation au centre duquel le cycliste va se retrouver après une habile bascule du bassin. Tous les brevets n'étant pas enregistrés, l'inventeur n'a pas souhaité présenter le prototype à la presse. Ni à nous d'ailleurs, qui devons nous satisfaire de cette chute de Dandy ‒ c'est son nom ‒ fournie par la BNF.

    ChuteChute de Dandy ‒ source : gallica.bnf.fr

    * Si ce n'est pas pour leur bonheur, qu'on nous explique pourquoi elles ont été rediffusées à satiété !
    ** Rustam Soubirov était le mécanicien de Djamolidine Abdoujaparov, coureur de l'ex-URSS, passé professionnel après la chute (déjà !) du mur de Berlin. Abdoujaparov que ses coéquipiers appelaient Billy ‒ gamelle en ouzbek ! ‒ a laissé le souvenir d'une mémorable chute lors du sprint de l'arrivée du tour 91 sur les Champs-Elysées.


    6 commentaires
  • Belle au bois dormant

    La Belle au bois dormant :
    « Vivre dans le coton n'empêche pas d'avoir besoin de se dégourdir les jambes après la sieste. »


    10 commentaires
  • OrdinateurM. Trésor Public me reproche de ne pas déclarer les dons en nature reçus en échange de quelques dépannages informatiques.
    Il ne va tout de même pas chipoter pour une ou deux bouteilles de bon vin !

     

    Photo du haut : ordinateur en panne (vue interne).

    Photo du bas : après l'intervention de l'homme de l'art (c'est moi !).

    Ordinateur réparé


    10 commentaires
  • Bien qu'il soit un peu rassis, le mot du jour est le mot Lapin.
    C'est François, pape, qui dit, en son latin : « Certains pensent, excusez-moi du terme, que pour être de bons catholiques, il faut se comporter comme des lapins, mais ce n'est pas le cas.»* Ce qui exclut qu'on se comporte en chaud lapin. Ou en chaud de la pince. L'une et l'autre expression soulignant la même mâle ardeur. Mâle ardeur assez plaisante si on se souvient que lapin valait connin, connil ou encore con. Et que la pince désignait ce à quoi sexe peut ressembler. Sous Louis XVI déjà : « elle étoit naturellement un peu chaude de la pince [...] & si on enfermoit toutes les femmes qui avont cette maladie, je n'en verrions pas beaucoup, nous les premieres ; heureusement, pour nous, qu'il y a d'assez bons médecins, pour cette espèce de mal.»**
    Alors chaud de la pine : nenni, et pas de boogie-woogie avant vos prières du soir.***

    C'est pas le tout 06 - détail

    La copulation chez le lapin est si brève que je n'ai pas réussi à en saisir l'instant, aussi l'image de ces deux cochons en rut illustrera-t-elle le propos.

     

    * Le Monde, 20.01.15
    ** Cahier des plaintes & doléances des dames de la halle & des marchés de Paris..., 1789 (source gallica.bnf.fr)
    *** Claude Moine.


    12 commentaires
  • Poudre– Te voilà encore sautant du coq à l'âne, des chevaux du coche à la mouche, de la mouche au roseau.
    – Je l'admets, on peut croire que je m'égare.... Bien qu'il paraisse coton et confus, le fil de ma pensée est clair. Je résume. Le Biloba – inimitable blog – nous sert un billet sur Cent titres de Clémentine Mélois. Billet que Laurent commente en ajoutant deux titres de Jean-Claude Touzeil : Un Tchèque en blanc et À mon roseau. J'entreprends de chercher image à roseau sur le net... Et cette affiche me tombe dessus. Tout simplement.
    Notons que l'usine de notre chimiste est sise à Deuil, lieu malsain pour la mouche*.

     

     

    * Tsé, tsé, on ne m'avait pas prise avec du vinaigre, mais là je suis refaite. Je le retiens, le Pascal, qui raconte que l'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature... (la mouche)


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique