• Yves Barré

    À force d'avoir n° 32, 2020, linogravure, 12,5 x 17,5 cm

    Dictons du patrimoine canadien :
    – Laisser tomber un couteau, c'est la visite d'un homme.
    – Laisser tomber une fourchette, c'est la visite d'une femme.
    – Laisser tomber une cuillère, c'est de la visite en voiture.*


    * Marie-Michèle Boulet, Le Folklore canadien -français revisité, Les Presse de l'université Laval, 2003


    12 commentaires
  • Yves Barré

    À force d'avoir n° 31, 2020, linogravure, 12,5 x 17,5 cm

    « Deux Cartésiens se promenant ensemble : savez-vous, dit l'un, pourquoi la neige est blanche, que les charbons sont noirs, et que les charognes sont si puantes ? Voilà de sottes questions, répondit l'autre.»*

    * Antoine Arnauld, Des vrayes et des fausses idées...,Cologne, 1683


    6 commentaires
  • Yves Barré

    Arbres. Gravures sur lino & polystyrène. 2020


    6 commentaires
  • Au cours de la semaine qui précède le Salon des livres de poésie et de ceux qui les font, les Amis des Printemps poétiques de la Suze invitent des poètes, des typographes, des illustrateurs, des éditeurs... à animer des séances de découverte dans les classes du voisinage.
    J'ai eu le plaisir d'être reçu dans deux classes de l'école Val de Taude à Souvigné-sur-Sarthe.
    Voici deux linogravures en regard de textes d'enfants.
    Yves Barré

    " Plonge les chevaux dans le gâteau !"
    (d'une recette d'animaux)

    classe de CP/CE1


    Dans la neige un loup
    Sombre comme une nuit d’hiver
    Tempête orageuse

    classe de CE2/CM

     


    5 commentaires
  • Yves Barré

    Quatre d'une série de 36 linogravures, format 10 x 15 cm

    Celles et ceux qui traînent leurs clics en ces lieux depuis lurette reconnaîtront un thème dont on pouvait penser – espérer dirait cet  autre – que j'en avais fait le tour. Eh, non. Le revoici. En impression sur des papiers recyclés.


    10 commentaires
  • Yves Barré
    À contre-courant, 2020, linogravure & aquarelle, 12 x 15 cm

    Aller à contre-courant, c'est faire preuve de courage.

    Pour illustrer* mon propos, je suis allé pêcher mes infos sur l'internet. Du côté d'une potamotoque**.

    Quand vient le printemps, l'alose feinte quitte l'Atlantique où elle vient de passer Noël en famille pour s'aller reproduire en eau douce. Après la naissance de l'aloson – l'appeler aloson, fallait l'oser –, tous reprennent le zodiac pour retrouver l'eau salée.
    Voilà la vie aventureuse et courageuse de l'alose feinte.

     

    * Je n'ai pas retenu le projet.
    ** CNRTL : Les poissons migrateurs potamotoques croissent en mer et viennent pondre en eau douce.


    12 commentaires
  • Yves Barré

    Deux faces de la nuit
    2019, linogravure, tirage sur papier Fabriano Tiepolo 290 g, 38 x 28 cm

    Le titre est inspiré du vers d'un poème de Dominique Meens :

    la nuit a deux faces
    la vôtre où tout est sombre
    la nôtre où vous êtes *

     

    * Vers, P.O.L 2012

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique