• tespasmaladeN4597.jpg

    Œuvrette en marge d'un projet plus ambitieux et sans aucun rapport avec ledit projet sinon qu'il me restait du noir.

    Acrylique et pastel à l'huile sur carton de boîte de médicament. Collection personnelle de l'artiste.*

     

    *  – Ah ben tant mieux ! (chœur des lecteurs)


    12 commentaires
  • Dot

    La main du voleur et le porte-monnaie

    La main du voleur et le porte-monnaie, 2011, objets fixés sur bois peint, 33 x 33 cm

     

    Encore une œuvre inclassable ! Le porte-monnaie est vide, mais on peut inviter les visiteurs à y déposer une pièce de monnaie. Ainsi le galeriste se constituera-t-il un petit pécule pour la dot de sa fille*.

     

    * Si toutefois, il a une fille. À marier.


    12 commentaires
  • Arc-en-ciel facile Sculpture dans le jardin.

    Je l'appelle Arc-en-ciel facile.

     

    Puisque qu'on me laisse ici faire à peu près ce me plaît, j'en profite pour ne pas remercier Newton d'avoir ajouté une septième nuance dans les couleurs de l'arc-en-ciel. Fallait-il que la pomme qu'il reçut sur le chef fût bien verte pour introduire cet indigo qui manque dans ma palette !

     

     

    Arc-en-ciel facile 

    2010, béton peint, env. 1,40 m


    15 commentaires
  • Tiens un cadeau
    Emballée dans un papier cadeau – comme une œuvre de Christo – maison qu'on vient de m'offrir...

    Je m'étais pourtant promis de ne plus bâtir. Et me pensais à l'abri d'une rechute. C'était sans compter sur la tuile !

    13 commentaires
  • Les carottes laissent un vide Je ne sais pas vous mais moi... je n'arrive pas à jeter. Ainsi ce fragment de sculpture.
    En ce temps-là, je m'efforçais, en artiste, de faire le tour de la carotte. J'avais besoin de renouveler fréquemment les modèles que je me procurais dans les supérettes des alentours. Un jour, après avoir mesuré soigneusement, avec mon triple-mètre à enroulement automatique, la longueur de chacune des carottes dont je faisais emplette au rayon fruits et légumes, le gérant du magasin m'a abordé avec un sourire en biais et invité à prendre un café dans ce qui lui servait de bureau – une cage vitrée permettant de surveiller, à l'étage, personnel et clientèle, on ne peut plus faire confiance à personne cher monsieur. Je ne refuse jamais un café.
    Quand il m'a raccompagné sur le parking, une ambulance et l'estafette de gendarmerie nous attendaient.
    C'était pour moi.

    Les carottes laissent un vide (sculpture cassée), 2006, plâtre, hauteur env. 15 cm.


    16 commentaires
  • Z

    ll y a une chose que l’on ne peut pas faire : c’est
    dormir tranquillement en pensant que l’on n’a rien changé.
    (Nicolas Sarkozy)


    Selon une rumeur persistante, Zorro se porterait acquéreur de Jolly Jumper. Le justicier aurait déclaré vouloir disposer d'un partenaire d'échecs idéal, dans les moments où il est déguisé en Don Diego de la Vega.

    Taureau capé, 2009, film étirable d'emballage recyclé, h. env. 15 cm

    20 commentaires
  • Tête au carré
    Quand je prétends qu'il y a là, sculpture, on se gausse.
    De Brancusi, Victor I. Stoichita écrit : « L'objet sculptural pourrait à la limite être considéré comme un "objet trouvé" sui generis, comme le pur produit d'un lusus naturae, comme une forme primordiale dont le Créateur est le Hasard même.»*
    Je dépasse simplement la limite.
    Innommable Tête au carré. De plastique sur sa tige de cuivre.


    * Victor I. Stoichita, Brève histoire de l'ombre, Droz, 2000
    (sui generis : propre à son espèce – lusus naturae : jeu de la nature)

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique