• Lettres mortes
    Lettres mortes, 2015, objet blistérieux, 39 x 34 cm

     


    6 commentaires
  • Objet blistérieux

    Objet blistérieux
        Objet blistérieux en cours de réalisation. Détails.

    Objet blistérieux. De blister (emballage constitué d'une coque plastique transparente), et mystérieux (qui contient un sens caché)
     
    L'objet blistérieux* participe d'un art de la récupération.
    Son élément constitutif est le blister réutilisé d'un article quotidien quelconque. La coque suivant les contours de l'objet emballé, c'est généralement sa forme qui détermine le nouveau sujet.
    Choisi avec soin, "le titre fait l'œuvre", selon l'expression de Jean-Claude Touzeil**. On y reconnaît, autant que dans l'objet recréé, l'humour de son auteur, au deuxième ou aux degrés suivants.
    Bien qu'ils en aient parfois l'apparence, on se gardera de classer ces objets blistérieux dans l'art brut : trop de signes témoignent d'une connaissance de l'histoire de l'art. On n'hésitera donc pas à affirmer qu'ils en sont une continuité.

           


    Quelques objets blistérieux remarquables :

    La lune a un bec-de-lièvre. 2013.
    On a retrouvé les jambes de la Vénus de Milo – C'est con ! Elle les avait pas perdues. 2014.
    Tu vas pas pleurer parce que t'es jaune. 2014. En coopération avec Miel.
    Sur ses genoux, chatte qu'elle caresse. 2015.
    Matteo Trentin salue sa cousine sur la route du Giro. 2015.


    * On admet deux graphies selon qu'on privilégie le contenant ou le contenu : blistérieux ou blystérieux.
    ** Certains critiques envieux ont pu y voir une facilité.


    6 commentaires
  • Le 4e larron
    Qui pourrait dire si le balancement de la queue traduit l'approbation, l'embarras, l'indifférence – ou pire, le mépris – du félin devant l'œuvre* à laquelle il est confronté ? Oui, qui ?

     

    * Le quatrième Larron ou larron intempérant,
      2015, bois et métal, 27 x 15 x 1 cm

     

     

     

    Note

    Le titre du billet est un clin d'œil à Georges Brassens :
    La quatrième, c'est plus méchant,
    Se mit en quête d'un agent.
    (La rose, la bouteille et la poignée de main)


    5 commentaires
  • Jane peut se brosser...

    « On t'attendait Ahoui » écrit Alain dans son dernier commentaire.
    – Était-ce bien prudent ?
    À peine rentré, voilà qu'il nous sert un objet blistérieux dont le titre exagérément long pourrait faire oublier une faiblesse d'inspiration : Jane peut se brosser, Tarzan vole au secours de la guenon Cheetah,

     


    2015, découpage et blister sur carton peint, 25 x 25 cm (détail)

     

     


    7 commentaires
  • Un ami m'a assuré que, mine de rien, un choix pertinent dans le titre constituait le premier élément de la reconnaissance de l'œuvre. Ça ne m'a pas paru inconséquent.

    Nous voici donc devant Matteo Trentin [qui] salue sa cousine sur la route du Giro, objet blistérieux avec une nuance de rose, car en ce pays – ami, lui aussi –, quand on fait un tour à vélo, le jaune est rose.

    Matteo Trentin salue sa cousine sur la route du Giro

    Matteo Trentin salue sa cousine sur la route du Giro, 2015, stylo-bille et aquarelle dans blister collé sur toile, 10 x 10 cm


    13 commentaires
  •  

    Ça n'empêche pas de s'asseoir
    Ça n'empêche pas de s'asseoir
    .
    2015, objet blistérieux, collages sur 2 toiles 10 x 10 cm. (Volet 1 & détail du volet 2)

    Ce nouvel objet blistérieux est double.
    Sur une première toile, on reconnaît une gravure de Choubard, dénonçant à la face du monde une varicelle purulente. Les hypocondriaques et les gens sains apprécieront que je n'aie pas retenu pour la seconde toile la scarlatine normale du même graveur. La vue de la malade frisait l'insoutenable, aussi mon choix s'est-il porté sur une tuberculose cutanée disséminée à la suite d'une rougeole sur une paire de fesses qui ne méritait pas cet affront.
    – Ce n'est pas d'une folle gaîté !
    – Que ça ne vous empêche toutefois pas de vous asseoir.

    Ça n'empêche... (détail)

     


    9 commentaires
  • Sur ses genoux, chatte...Scène d'intérieur.
    Nommer l'œuvre est parfois délicat. Ici :
    Sur ses genoux, chatte qu'elle caresse
    La précision "sur ses genoux" permet d'éviter la méprise entre l'animal et la chose*. Elle retarde également le moment où le félin connaîtra le sort de son arrière-cousin connil, victime de polysémie. Cette précision, néanmoins, manque de rigueur, puisque, en l'occurrence, on n'est ni sur les genoux, ni sur les rotules, mais sur les cuisses. L'usage semble s'en satisfaire, le musée du Louvre ne décrit-il pas ainsi La Vierge aux cerises, d'Annibal Carracci : « La Vierge tient sur ses genoux l'Enfant Jésus ; saint Joseph lui soutient la main et lui donne des cerises.»

                            Annibal Carracci

     

     

    * J'aurais pu, me direz-vous, parlez d'un chat, mais c'eût été travestir.

    Sur ses genoux, chatte qu'elle caresse,
    2015, carton peint et découpé sous blister, 24 x 15 cm 


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique