• « De loin c'est quelque chose ; et de près ce n'est rien.»

    Ainsi parlait La Fontaine. D'un dromadaire et non de cet innommable.

     

     

    de2chosesdune.jpg

    De deux choses dune

    2014, bois de cagette et sable, sous blister dans boîte, 12,5 x 12,5 x 4,3 cm

     

     

     

     

     

    Note

    Le titre du billet emprunte à une chanson paillarde, le titre de l'œuvre est un clin d'œil à Jacques Prévert.


    12 commentaires
  • La Chaise blessée

    La Chaise blessée, sculpture bois sous blister & cadre, 2014

     

    Un critique d'art :

    – A priori, cette Chaise blessée ne casse pas trois pattes à un canard, j'allais me dispenser d'une appréciation sur l'œuvre, quand, m'interrogeant sur l'intention de l'artiste, j'entends pleurer, crier, insulter, se briser vaisselle et mobilier, je vois remonter la violence des scènes de ménage qui rongent les couples usés ; avec cet Innommable – ainsi l'auteur nomme-t-il ses créations sous blister – Yves Barré est au plus près de l'humain et de sa part d'ombre.

     

     

    Note du webmestre

    Les lecteurs assidus n'ont pas oublié ce fait divers tragique.


    20 commentaires
  • Chaises

     

    On m'a souhaité une année féconde : je ne veux pas décevoir.

    À gauche : une chaise. En relief et en bois.

    – Merci, on avait reconnu.

    À droite : une autre chaise accompagnée d'une jeune femme. Qui la tire*.

    Ce qui restait de peinture rouge après que j'ai peint la chaise de bois.

     

     

    * N'y voyez pas d'allusion salace, ce serait méconnaître les usages.


    22 commentaires
  • Joueurs de cartes

    Les Joueurs de cartes, 2013, papier découpé sous blister

     

    « La fonction de l'artiste est fort claire : il doit ouvrir un atelier, et y prendre en réparation le monde, par fragments, comme il lui vient.» Ces propos de Francis Ponge* s'appliquent à merveille à ces attablés sous leur blister. Dans l'histoire de l'art, en effet, cet innommable prolonge Paul Cézanne (voir ses Joueurs de cartes) et annonce Albane Clairoux – on fête aujourd'hui son premier anniversaire – dont le critique du Figaro dira, dans une trentaine d'années, « avec le populo-réalisme qu'elle a inspiré, elle réconcilie la classe ouvrière avec l'art (sic). »

     

    * Des propos que Flora nous rappelait hier et pertinemment.


    20 commentaires
  • Crocodiles – Miel (13 ans)

    Crocodiles en pâte à modeler. Création de Miel – septembre 13

     

    La création, c'est un vrai boulot ! Je me demande comment il a fait l'Autre, au début, avec juste un peu de pâte à modeler.

    Devant l'ampleur de mon projet d'arche, je me suis assuré de la collaboration de Miel... En échange de son exo de géométrie*.

     

    – Tes éléphants d'hier paraissent bien pâlichons comparés à ces crocodiles !

     

     

    * Le calcul du volume d'un casier à bouteilles ! En 5e ? Si c'est pas encourager le vice.


    12 commentaires
  • Une sculpture plus un poème. Il ferait beau voir que ce dernier fût innommable.

     

    Sur la bouche, c'est dégueu

    Sur la bouche, c'est dégueu

    2013, linogravures + cœur en matière molle sous blister dans coffret bois, 16 x 16 x 4,5 cm

     

    Le premier baiser
    on pouvait pas savoir.
    Depuis la science
    a fait des progrès.



    20 commentaires
  • La lune a un bec-de-lièvre La lune a un bec-de-lièvre.

    On pourra disserter un temps de la pertinence du titre. Là, à l'évidence, il s'imposait. Si : regardez bien...

    Je vous sens dubitatif. Tant pis ! Néanmoins, pour l'effort consenti, cette citation :

    « Les lièvres s'en vont le cul au vent.»*

    Tirée du Discours de l'antagonie du chien & du lièvre, ruses et proprietez d'iceux, l'un à bien assaillir, l'autre à se bien deffendre, composé par Messire Jehan de Bec, abbé de Mortemer, Paris, 1593.

    On pourra s'interroger également sur la pertinence de cette citation. N'allez pas risquer la migraine.

     

     

     

     

    * Le petit cul tout blanc du lièvre est le titre d'un recueil de Thierry Cazals, illustré par Zaü, aux édition Møtus. Thierry Cazals a obtenu le Prix Joël Sadeler, en 2012, pour Un éléphant au paradis, chez le même éditeur. Des livres pour entrer jeune en poésie.

     


     

    La lune a un bec-de-lièvre, 2013, pastels à l'huile sous blister, 15 x 10 cm. On voit se refléter la signature de l'artiste.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique