• Abstinence & gourmandise

     

     

    ABSTINENCE
    Vertu qui consiste à s'abstenir des choses défendues par la morale ou la religion. On représente l'Abstinence par une femme qui se ferme la bouche avec la main, & de l'autre indique plusieurs viandes dont elle semble s'éloigner avec résignation.

    GOURMANDISE
    On peint ce vice sous les traits d'une femme excessivement grasse, qui se jette sur une table pour manger, avec avidité, les mets dont elle est couverte. L'emblême de la Gourmandise est un porc ; on l'aperçoit sous la table qui dévore une branche de chêne chargée de glands.

    - Voilà qui ne donne pas envie d'être gourmand.
    - Encore moins abstinent !

    Définitions et image sont tirées de Iconologie, ou Traité de la science des allégories en 350 figures gravées d'après les dessins de MM. Gravelot et Cochin, avec les explications relatives à chaque sujet par Charles-Étienne GAUCHER. (gallica.bnf.fr)


    12 commentaires
  • Yves Barré

    Dessin du 22 janvier 21
    Encore ça !
    encre et acrylique sur papier, 39 x 26,5 cm

     

    Le premier qui s'assoit sur la chaise va transformer le galure de Frédéric III de Montefeltro en béret basque.
    Ça ne fera rire personne et surtout pas le condottiere.


    8 commentaires
  • ... tout le monde peut se tromper a dit l'oiseau
    Jacques Prévert

    Yves BarréPremier jet pour À force d'avoir n° 46a (début mai 2020, ère du confinement premier).

     Où l'on voit un défilé de képis et une bouseuse en feu.

     


    6 commentaires
  • Yves Barré
    Premier jet pour À force d'avoir n° 67 (début mai 2020, ère du confinement premier).

    Où l'on voit un quidam poursuivre une paire de lunettes qui semble le fuir.

     


    14 commentaires
  • Yves BarréPortugal, 2014

    Buffon, à propos des chiens : « Une chose qui leur est particulière, c'est qu'ils paraissent faire des efforts et souffrir toutes les fois qu'ils rendent leurs excréments.»
    Le chien ne chie pas chez Buffon. Peut-être le comte n'empruntait-il que le haut du pavé !

     


    8 commentaires
  • Yves Barré

     

    L'Angélus, décidément.

     

    Celui-ci crayonné pour État de chaises (V. Rougier, éditeur,  2014)


    6 commentaires
  • Yves Barré

    Dessin du 1er février 21
    Le Cheval de Thelma
    encre et acrylique sur papier, 42 x 28,5 cm

     

    Chaque jour depuis 3 mois déjà, quand j'arrive à l'atelier, je fixe sur le chevalet, une double page tirée d'un magazine que je recouvre à l'encre de Chine et à l'acrylique, d'une chose qui tient de tout et de rien, info entendue à la radio, trace de lecture, accident du paysage croisé sur la route...
    Mise en train – de cheval.
    Aujourd'hui, c'est le cheval de Thelma qui s'est imposé. Pour sa jambe avant gauche plus grosse que les trois autres.

    Voici, tel que je l'ai croisé,
    qui saute les obstacles,
    le cheval de Thelma.
    Le Cheval de Thelma

     

     


    10 commentaires